Eau de toilette 1 Million Paco Rabanne

Paco Rabanne
Concentration
  • Eau de toilette
Date de création
  • 2008

1 Million : Chic, luxe et impertinence pour une fragrance originale

Casser les codes de la parfumerie masculine tout en proposant une histoire à la fragrance forte et impertinente : « One Million » devait être exceptionnel. Entre la fragrance, le packaging, les visuels ou la communication publicitaire, tous les éléments sont réunis en 2008 pour faire de « One Million » un succès de la parfumerie.

En savoir plus
Achetez ce parfum
Prix constatés sur ces sites le 18-10-2016
46 €
Acheter ce parfum
56.9 €
Acheter ce parfum
56.95 €
Acheter ce parfum

Le concept chic choc fait des envieux, on accuse la maison Paco Rabanne d’utiliser trop de « bling-bling » voire d’être misogyne, pourtant tout cela n’est que légèreté et second degré, il suffit de sentir la fragrance !

1 Million ou le concept du « beau, riche et célèbre » poussé à ses extrêmes

Afin de succéder au beau « Black XS » très rock, il fallait créer à la fois un parfum masculin hors norme et une histoire olfactive et visuelle qui correspondrait senteurs pour senteurs à la fragrance. Un des nez Paco Rabanne à l’initiative de « 1 million », Christophe Raynaud, raconte que « La marque Paco Rabanne, après des hauts et des bas, redémarrait avec Black XS, il fallait fabriquer quelque chose de spécial. One Million est un jus qui a de l'humour […] ».1Ainsi « One million », sorti en 2008, surfera avec délice et insolence sur une image masculine totalement « bling-bling » et volontairement exagérée du « beau gosse riche et célèbre ».

Les visuels utilisés comme les spots publicitaires rappellent bien sûr le lingot en or du flacon, sans oublier le métal précieux qui inspire depuis toujours la haute-couture Paco Rabanne. Quant au héros des publicités il se doit bien sûr d’être prétentieux et raveugeusement beau, d’où les choix de mannequins tel Sean O’Pry dans une des dernières campagnes.

Toutefois, « One Million » n’a guère besoin d’égérie, c’est plutôt l’attitude volontairement insolente ou le fameux claquement de doigts magique qui sont aux premiers plans. L’homme « 1 Million », veut tout et possède tout grâce à son si précieux parfum ! Ce qui ne l’empêche pas d’être drôle et surtout de marquer les esprits grâce à un « facilitateur de communication », le claquement de doigts, qui se joue des fantasmes masculins et d’une image volontairement sulfureuse d’un homme outrageusement riche.

Le parfum qui valait « One Million » de dollars !

Des visuels au flacons, tout est image et tout le concept « or » et « luxe » fonctionne à merveille. Ainsi le flacon, tel un lingot d’or, est frappé d’une typographie « Far west » rappelant les fameuses conquêtes de l’or. Pourtant la fragrance se veut bien plus originale et brillante que luxueuse, mais peut-être que le secret de la richesse masculine est enfermé dans ce contraste ?

« One Million » saisit les nez curieux de notes de tête de mandarine et pamplemousse juteux et gourmands pour s’associer avec des aromatiques puissantes et délicatement épicées de menthe poivrée et de lavande. Puis les notes de cœur s’ouvriront vers des senteurs plus puissantes telles la cannelle, pour offrir de l’inattendu grâce à la pomme très sucrée et à l’absolu de rose changeant enfin de l’accord classique et très (voire trop ?) utilisé de géranium. Enfin les notes de fond fortes créent le sillage d’un Homme viril et à l’esprit ouvert qui use des notes de patchouli, de bois blanc et de vétiver associées à des notes cuirées veloutées pour laisser une empreinte indélébile derrière lui.

« One Million » signe en 2008 avec audace et fougue le grand retour de Paco Rabanne dans les best-sellers de la parfumerie fine. D’ailleurs ce dernier parlera de « One Million » en le décrivant comme « un parfum étrange avec de bonnes vibrations », une étrangeté liée à des codes nouveaux qui sera certainement une des recettes principales de son succès phénoménal. « One Million » secoue l’univers trop lisse et trop propre des parfums fougères masculins pour leur offrir une virilité épanouie, drôle et insolente, tout en restant un symbole d’élégance.