Eau de parfum Angel Thierry Mugler

Thierry Mugler
Concentration
  • Eau de parfum
Facettes
Date de création
  • 1992
Parfumeurs

Angel : La haute couture futuriste pour la toute première fragrance gourmande

« Angel » ou la signature d’un premier parfum Thierry Mugler tout simplement mythique !

En savoir plus
Achetez ce parfum
Prix constatés sur ces sites le 01-01-1970
51.06 €
Acheter ce parfum
73.9 €
Acheter ce parfum
73.95 €
Acheter ce parfum

Mythique car aujourd’hui, même après son vingtième anniversaire, il fait encore partie des parfums les plus vendus. Mythique car sa fragrance est la première a osé s’aventurer sur des notes gourmandes de barbe à papa, de caramel et même de chocolat.  Mythique parce que son flacon en forme d’étoile est devenu le symbole de la marque, le porte-parole des fragrances Mugler. « Angel » est un mythe encore bien vivant, construit autour d’un projet fou et personnel de Mugler lui-même et lancé par une communication qui a su créer, en 1992 aux balbutiements du net rappelons-le, un vrai réseau social autour du parfum.

La création d’Angel par Thierry Mugler, Vera Strubi et Olivier Cresp

En 1992, Thierry Mugler est une star de la haute-couture et ses défilés aux mises en scènes aussi folles qu’avant-gardistes attirent toutes les célébrités dans les branches… de son étoile. Pourtant il manque encore une corde à l’étoile filante de Thierry Mugler : sa maison de parfumerie. Pour son premier parfum Mugler s’allie à Clarins tout en ayant déjà une idée très précise de ce qu’il souhaite : « Il [Thierry Mugler] m'a parlé de bleu, d'une odeur de chocolat et de caramel, d'un jus classique qu'un petit garçon pourrait offrir à sa mère. »1 rappelle Vera Strubi en charge de la création du projet.

Vera Strubi dut créer tout le projet autour de cette idée totalement hors des sentiers connus de l’époque qui orientaient les parfums vers des fragrances transparentes et très épurées. Du flacon au jus tout allait être totalement différent, car un parfum Mugler se devait d’être différent. Toutefois il fallut convaincre les nez car beaucoup refusèrent de créer un parfum avec des notes de « fêtes foraines » qu’ils jugeaient lourdes et écœurantes. C’est donc Olivier Cresp qui accepta de créer le joli oriental gourmand et Vera Strubi qui mis au point le flacon, si jolie étoile.

Thierry Mugler voulait un parterre de stars et un évènement grandiose et totalement futuriste, à l’image de ses défilés de mode. Les dépenses faites dans le packaging ne permettaient pas un tel évènement et l’idée bien plus novatrice et efficace, à l’époque, fut de faire un Angel tour qui s’arrêterait dans les grandes villes françaises pour faire découvrir le parfum tout en créant avec les clients un « Cercle » d’échanges et de partages autour du parfum. Un réseau social bien avant l’heure qui propulsa « Angel » vers un succès fulgurant, malgré le peu de parfumeries qui l’acceptèrent au départ (200 boutiques en France seulement et aucune à Paris). Pour Vera Strubi qui revenait sur la success story « Angel » lors d’une conférence à la Société Française des Parfumeurs c’est « cette dimension contractuelle, relationnelle et émotionnelle avec la consommatrice qui a distingué Angel de ses concurrents et assuré son succès durable. ».

Angel : ce parfum gourmand et sucré qui révolutionna la parfumerie fine

« Angel » n’est pas seulement une idée merveilleuse et un concept sur papier glacé, il est représentatif d’un changement de cap, d’une envie de modernité qui bouscula absolument tous les codes jusqu’alors relativement traditionnels de la parfumerie, à l’image de Mugler qui bouscula aussi les sphères de la haute-couture.

D’ailleurs, le projet « Angel » est né dans les mains de Thierry Mugler, il ne fut pas qu’un simple commanditaire. Ainsi le flacon fut inspiré d’une bague en forme d’étoile que Vera Strubi vit à son doigt lors de ses premiers entretiens avec le couturier. Elle apprit par la suite que l’étoile était la forme fétiche de Mugler qu’il portait sur ses vêtements mais aussi tatouée sur la peau. C’est Mugler qui dessina le flacon et malgré les coûts exorbitants annoncés pour sa fabrication, il réussit à obtenir son étoile pour « Angel ».

Quant à la fragrance crée par Olivier Cresp, elle est aérienne au moins tout aussi céleste que son nom. Les fragrances en notes de tête de bergamote et de mandarine nous propulsent vers des cieux légers et transparents. Puis les notes de cœur très fruitées de pêche, d’abricot et de fruits de la passion nous ramènent vers les vergers pour mieux nous transporter en senteurs passionnées vers de beaux voyages exotiques et sucrées. Quant aux notes de fond, elles créent l’évènement en propulsant des matières premières jusqu’alors inutilisées en parfumerie telles que le caramel, le cacao ou le miel pour savamment les mélanger à de puissantes notes de patchouli, de vanille et d’héliotrope. Gourmand et fruité, « Angel » propose un ensemble olfactif créatif et délicieusement régressif qui fera plonger les femmes de tout âge dans les délices gourmands d’une fragrance exceptionnelle.

« Angel » par son concept, son flacon comme son jus propose un parfum totalement décalé et en rupture totale avec les codes habituels de la parfumerie classique. Mugler a créé, de par son implication personnelle, un parfum et une image en parfumerie qui ressemble en tous points à ce qu’il est et à ce que veut propager sa griffe haute-couture. Ce joli OVNI céleste, ne tarda pas à devenir le chef de file de la nouvelle famille de parfums dont il est le maître absolu : les fruités gourmands.