Di Marino Jerome

 Di Marino

Attiré par l’art mais scientifique dans l’âme, ce natif de Haute-Savoie élevé à Nice a opté après son bac pour une licence de chimie. Par hasard, il découvre l’existence de l’ISIPCA, y postule et en sort en 2010 après un apprentissage chez Givaudan, avec « sa marraine de la parfumerie », Nathalie Cetto. Jérome di Marino passera ensuite un an dans la cellule olfactive de Givenchy, à évaluer les soumissions des sociétés de composition. Un poste idéal pour ce jeune homme naturellement tourné vers les autres, et ravi de rencontrer toute la profession, dont il peut alors apprécier personnalités et talents. En 2012, il rejoint Takasago comme Trainee Perfumer aux côtés de Francis Kurkdjian. Deux années dans l’ombre de son mentor, mais aussi dans sa lumière, avec une exigence et un perfectionnisme qu’il ne risque pas d’oublier. Jérome travaille sur le projet Black de Daniel Hechter, couronné par un FIFI en 2015. Et c’est parti. Le voilà depuis 2017 parfumeur-créateur à part entière, avec l’envie de prouver à ceux qui lui ont fait confiance qu’ils ne s’étaient pas trompés. Quant à l’art, il est toujours là. En filigrane dans son quotidien, en relief avec les marques de niche.

En savoir plus

Les parfums de Di Marino Jerome

Eau de parfum Kenzo World Power Kenzo
Kenzo
Eau de parfum - 2019
Famille olfactive : Orientale
Eau de parfum Le Parfum In White Elie Saab
Elie Saab
Eau de parfum - 2018
Famille olfactive : Chyprée

Le nez Jérôme Di Marino vous répond

Mon souvenir olfactif

« Marrakech et les souks, la fleur d’oranger et les épices, les boites en cèdres atlas avec cette odeur boisée, dense, presque animal. »

Mon voyage

« Le Sri Lanka cette année, ces paysages magnifiques de cultures en terrasse dans la région des montagnes, le thé, la cardamome. »

Mon inspiration

« L’exposition de Soulages au Centre Pompidou. Cet artiste a consacré sa vie à un seul thème, le noir, avec une créativité, un relief, une densité... »

Mon parfum culte

« Kouros d’Yves Saint Laurent, que portait mon père. Un vrai cliché de masculinité très animale, addictive. Ma mère portait Diva, c’était une cacophonie dans la voiture... »

Ma couleur

« Le blanc, une absence de couleur mais symbole de pureté. C’est aussi la page blanche du parfumeur, qui n’est pas angoissante, mais plutôt épanouissante. »

Mon rêve

« Faire le tour du monde en prenant tout mon temps, m’enrichir de rencontres, voir les gens vivre, me fabriquer de beaux souvenirs, sac au dos. »

Ma devise

« Tout vient à point à qui sait attendre. Ce métier nécessite du temps, et beaucoup de patience. »

Mes matières premières favorites

Fève tonka : je suis fan de parfums orientaux en général. Un ingrédient riche, foin, crémeux, chocolaté, gourmand chic... Je l’utilise beaucoup dans mes parfums.

Ciste Labdanum : on le trouve dans l’accord Ambre 83, une base de Laire utilisée pour Shalimar. Le ciste à lui tout seul constitue une palette d’une grande richesse.

Amande Amère : l’odeur de la colle Cléopâtre, un plaisir régressif, une culture très française. C’est le calisson olfactif !

Jérome Di Marino, une étoile montante de la parfumerie moderne

Devenir parfumeur est loin d'être une chose aisée. D'ailleurs, il s'agit là d'un métier qui ne se destine à peu d'élus dans le monde. Ainsi, les nouveaux venus dans le secteur sont rares. Pourtant, Jérôme Di Marino en fait partie. Il est le petit protégé du grand Francis Kurkdjian et se classe actuellement parmi les étoiles montantes de la parfumerie. Il s'ouvre peu à peu un avenir très prometteur et fait partie des personnalités à suivre.

Le parcours du parfumeur Jérôme Di Marino

Jérôme Di Marino a suivi un parcours plutôt traditionnel pour devenir parfumeur. Né en 1987 à Annemasse, en Haute-Savoie, il a d'abord obtenu une licence de chimie, en 2008. Il a ensuite intégré la plus prestigieuse école de parfumerie au monde : l’ISIPCA de Versailles. Là, il a réalisé un parcours en alternance tout en travaillant chez Givaudan. Il a beaucoup appris aux côtés de Nathalie Cetto. Ensuite, en 2011, il a rejoint la cellule olfactive des parfums Givenchy et a travaillé en collaboration avec Françoise Donche. À peine un an plus tard, il a été embauché par l'entreprise japonaise Takasago au sein de laquelle il a été formé durant trois ans par Francis Kurkdjian, une rencontre déterminante.

Francis Kurkdjian, mentor de Jérôme Di Marino

Jérôme Di Marino n'hésite pas à confier qu'il doit beaucoup à Francis Kurkdjian. Ce maître de la matière olfactive lui a notamment appris à justifier la place de chaque arôme dans un parfum. Selon lui, aucune senteur ne doit être là par hasard. Jérôme Di Marino a donc pris l'habitude de trouver une justification cohérente à l'utilisation de chaque ingrédient. S'il ne trouve pas de bonnes raisons, c'est tout simplement que cette matière première n'a pas à être là. Outre Francis Kurkdjian, Jérôme Di Marino confie cependant apprécier plus particulièrement le travail d'Olivier Polge qui insuffle selon lui un vent de modernité à la parfumerie.

Le voyage et la musique comme source d'inspiration

Bien entendu, Jérôme Di Marino a ces petits trucs à lui pour créer ses propres parfums. Il confie avoir l'habitude de travailler en musique. Il aime également travailler en collaboration avec d'autres personnes. Selon lui, ce sont les interactions qui font avancer un parfum. Il affirme néanmoins avoir certaines fois besoin de silence pour pouvoir exprimer son propre point de vue. En parallèle, Jérôme Di Marino explique aussi que les voyages sont pour lui une source d'inspiration intarissable. Il aime se perdre dans les marchés, y dénicher des arômes et des goûts, et concevoir des accords inédits. De cela lui vient un amour particulier pour la vanille et les épices en général. Jérôme Di Marino apprécie également la fleur d'oranger et la fraîcheur propre de la lavande. Pour ce qui est des notes olfactives qui ne lui plaisent pas, il tâche toujours de les travailler de manière différente pour en faire resurgir le meilleur.

Les créations olfactives de Jérôme Di Marino

Agatha: Balade aux Tuileries - Amouroud: Lunar Vetiver - Carven: Carven L’Eau Intense (en duo avec Francis Kurkdjian), Carven L’Absolu (en duo avec
Francis Kurkdjian) - Daniel Hechter: Black (en duo avec Francis Kurkdjian), Signature Hechter Malt Cuiré - Elie Saab: Le Parfum In White - Kenzo: Kenzo World Power
- MCM: Orris, Incense, White Tea - Molton Brown: Suede Orris - Morgan: Black by Morgan, Red by Morgan, White by Morgan - Panouge: Perle Rare Intense (en duo
avec Francis Kurkdjian) - Pedro del Hierro: Pedro del Hierro, PDH Eau Fraîche, PDH Intense, PDH Le Parfum, PDH Peonia - Pepe Jeans: Pepe Jeans London For Him -
Première Note: Ambre Kashmir, Aura Tonka, Himalayan Oud, Tasman Santal - Scorpio: Noir absolu EDP - Sézane: L’Eau Sézane - William Hunt: Oud de Parfum.