Bijaoui Mathilde

 Bijaoui

Parfois, il nous arrive de nous laisser emporter par notre quotidien et de passer à côté d'étapes importantes de notre vie sans vraiment nous en rendre compte. En revanche, le destin fait que, d'autres fois, des éléments qui nous entourent font naître en nous un déclic. Dès lors, celui-ci peut changer l'intégralité du cours des choses. Or, c'est exactement de cela qu'est née la vocation de Mathilde Bijaoui d'être parfumeur.

En savoir plus

Les parfums de Bijaoui Mathilde

Eau de toilette Hommage à l'Homme Lalique
Lalique
Eau de toilette - 2012
Famille olfactive : Orientale
Eau de parfum Loverdose Red Kiss Diesel
Diesel
Eau de parfum - 2015
Famille olfactive : Fleurie

Le parcours inattendu de Mathilde Bijaoui

C'est l'âge de 13 ans que Mathilde Bijaoui décida de devenir parfumeur. En effet, celle-ci visita avec son école l’Osmothèque, ou Conservatoire International des parfums, de Versailles. Cette découverte fut une véritable révélation. À partir de ce jour, elle prit conscience qu'elle voulait devenir parfumeur. Elle n’eut plus qu'un seul et unique objectif : s'approprier ce savoir-faire unique permettant de jouer avec les odeurs et de réinterpréter les senteurs offertes par la nature. Elle suivit donc une formation pour devenir créatrice de parfums. Dès lors, au début de sa carrière, celle-ci intégra l'entreprise Mane, l'une des plus importantes maisons de composition dans le secteur des arômes à destination de la parfumerie. Si le fait de collaborer avec Mane permit à Mathilde Bijaoui d’être en relation avec toutes sortes de grandes maisons de luxe, celle-ci préfère travailler pour des entreprises plutôt révolutionnaires et non conventionnelles. Ainsi, Mathilde Bijaoui aime sortir des sentiers battus. Elle a notamment créé des parfums pour Jacomo, Penhaligon, Etat Libre d’Orange ou pour Tilda Swinton.

Les goûts très prononcés de Mathilde Bijaoui

De manière générale, Mathilde Bijaoui    aime confectionner des parfums dotés d'une forte personnalité. Celle-ci trouve l'inspiration partout où elle passe. Elle dit ainsi avoir déjà confectionné des parfums en se basant sur « le rythme de la bossa-nova brésilienne, la simplicité minimaliste de la danse contemporaine, les voyages, notamment à Madagascar, l'Art moderne, les marchés du sud de la France, l'énergie de New York,… ». Néanmoins, Mathilde Bijaoui se plait très souvent à intégrer des épices dans ses parfums. Cela lui vaut d'ailleurs le surnom de « Spice Girl » dans le milieu de la parfumerie. Par ailleurs, Mathilde Bijaoui aime extraire de la nature des odeurs inattendues. Entourée d'une solide équipe de chercheurs, celle-ci tache d'extraire des senteurs jamais utilisées jusqu'alors. Cela est notamment rendu possible grâce à la technologie Jungle Essence mise en place par l'équipe Mane. À titre d'exemple, Mathilde Bijaoui s’amuse à introduire l'odeur de la figue ou du caviar dans ses parfums. Très reconnue dans l'univers de la parfumerie, la créatrice ne cesse de nous surprendre, et cela est sans doute loin d'être terminé…