Composition Noa

Cacharel

En demandant à Olivier Cresp de composer son nouveau parfum, la maison Cacharel savait très bien que les orientations adolescentes d’Anaïs Anaïs ou bien encore de Loulou ne seraient plus. Car le matre parfumeur se plaît à offrir des parfums gourmands et sensuels mais aussi très originaux, ce qu’il fit avec le beau Noa, sorti en 1998. Symbole de paix et de lumières, Noa illumine la parfumerie du siècle à venir.

Noa de Cacharel ou les gourmandises lumineuses d’Olivier Cresp

Avec Anaïs Anaïs, Loulou ou bien encore Eden, la maison Cacharel a offert aux jeunes femmes des parfums qui répondent à leurs questionnements, à leurs envies, et tout simplement à leur âge. Pourtant en proposant Noa en 1998 la désormais très célèbre maison de parfumerie s’éloigna des demoiselles pour se concentrer vers la femme apaisée, la femme en quête de soi-même et de nouvelles valeurs.

Afin de créer cet élixir zen, Cacharel s’adressa au grand parfumeur Olivier Cresp. Le choix de ce créateur semble plus étonnant car le nez est bien plus connu pour ces compositions gourmandes, notamment le fabuleux Angel, que pour ses compostions fleuries. Pourtant cela n’empêchera Olivier Cresp de composer pour Noa une fragrance très fleurie tout en y ajoutant sa signature gourmande avec des senteurs de café, des notes fruitées et de belles sensualités boisées.

Malgré ces accords gourmands, Noa n’est absolument pas une copie du grand Angel de Mugler loin de là ! Le parfumeur met un point d’honneur à ne jamais réaliser deux parfums similaires, ainsi chacune de ses créations, bien que signée de quelques matières premières très personnelles, est une création unique.

« Je m’interdis de faire de copies donc je ne sens pas le marché, je ne veux pas que le marché interfère dans mes pensées, dans mes idées. » Olivier Cresp.

La sérénité des muscs blancs pour un parfum de sagesse nommé Noa

Noa de Cacharel est qualifié par son compositeur Oliver Cresp comme « un musc café ». Bien évidemment les accords floraux n’auraient pu disparaitre totalement d’un parfum Cacharel tant cette signature est très emblématique des parfums de la maison. Toutefois dans Noa les splendeurs fleuries de muguet ou de pivoine se font à la fois vertes et fraîches de par les notes de tête d’hédione mais aussi sensuelles et brûlantes par leurs profondeurs de benjoin et d’encens.

Quant aux accords café de Noa, ils sont particulièrement mis en valeur par des senteurs gourmandes de vanille, de fève tonka et d’encens, comme si la fumée de ce Noa si lumineux était celle d’un café brûlant. Outre ces fonds chaleureux, les notes fruitées de prune et de pêche se font elles aussi très gourmandes dès l’entrée en ce joli Noa.

L’overdose de muscs blancs des profondeurs de Noa sont très représentatifs de l’effet « cocooning » que le parfumeur comme la maison ont voulu offrir dans leur flacon. Doux et voluptueux les nuages moelleux de muscs blancs se font velours de peau auprès des chaleurs des bois de santal et de cèdre.